Tu me dis "je vais reprendre mon train tout à l'heure et je sais pas quand on va se revoir".
Moi j'ai beau essayer de te rassurer,
de te promettre qu'il faut pas que tu t'en fasses, 
tu me répétés "on sait jamais".
Alors non, évidemment, on sait jamais. 
On sait jamais ce que la prochaine nuit nous réserve, mais toutes les autres non plus si tu vas par là. 
Pace qu'après tout y'en a bien qui s'endorment dans leur baignoire ou avec une cope allumée.
C'est sûre que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. 
Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Tu vois, moi aussi j'ai peur, j'ai peur en permanence qu'on m'annonce une catastrophe ou qu'on m'appelle des urgences.
Mais on a la chance d'être ensemble, de s'être trouvés tous les deux, c'est déjà prodigieux.