Le chemin des chats noirs.

Moi aussi je perds l'équilibre de temps en temps comme un chat abandonné sur les toits dans une nuit sans Lune. Je tente de trouver ma maison, mon refuge, mais je ne vois pas dans l'obscurité et je finis par me perdre, en marchant dans des chemins noirs qui brillent brûlés d'alcool comme des rivières d'argent.

Pendant mon trajet je retrouve plus de chats qui sont perdus comme moi. On marche sur le vent froid et mauvaise, sur ces toits du rhum marron foncé. On marche vers un petit enfer du sol noir, du ciel bourré. Du bruit étonnant qui tue les oreilles. On ne doit pas penser à certaines choses dans le trajet, encore moins dans l'enfer: pas de fleurs, de lits, d'amour et surtout, surtout pas d'Art. 

Je marche sans équilibre vers notre petit enfer, ce qu'on accepte et célébre heureux. 
Moi je suive la rivière brûlée avec le reste. 




Parce que.

Leave a Reply

¡Muchísimas gracias!